EDITO FEVRIER 2018


Un diamant à multiples facettes

diamond

Vous êtes-vous déjà posé cette question :

L’église, c’est quoi ? Comment je la considère ?

Notre manière de la considérer influencera notre manière d’y servir, notre façon de l’aimer, d’en parler, d’y participer, de se sentir concerné par ce qu’elle vit, ce qu’elle est et ce qu’elle est appelée à devenir.

Au travers de quelques images bibliques utilisées pour parler de l’église, nous pouvons mieux discerner ce qu’elle est vraiment et peut-être élargir ou corriger notre vision sur ce que le Seigneur attend d’elle.

Elle est un édifice (1Pi 2/4) composé de pierres vivantes, s’édifiant mutuellement, autour d’une pierre principale : Jésus. N’oublions jamais que l’église est en construction permanente et qu’elle ne doit devenir ni un musée, ni un monument historique.

Elle est aussi un troupeau (1Pi 5/2) composé de brebis suivant le bon berger (Jn 10/16), cela nous invite à lui faire confiance, à écouter sa voix et à nous laisser guider vers les bons pâturages et les eaux paisibles (Ps 23)

Sans oublier cette image du corps (1 Cor 12/27) qui nous parle de notre fonction personnelle si importante en tant que membres, étant dépendants les uns des autres et utiles les uns aux autres.

La Bible compare aussi l’église à une famille (Eph 2/19) nous rappelant que nous avons un seul Père et que lui-même nous a engendrés (1Jn 3/1), nous invitant aussi à vivre des relations fraternelles, puis à veiller sur ces relations malgré nos différences.

Cette image de la famille a besoin d’être équilibrée avec une autre image qui la complète, afin que nous ne nous enfermions pas dans un confort, bien caché dans notre environnement familial, loin des combats et de la mission que Jésus nous a laissée : je veux parler de cette image de  l’armée  présente également dans la Bible (Eph 6/10)

Mais je ne veux pas oublier que nous sommes aussi un peuple, ce qui élargit notre vision de l’église aux dimensions du royaume de Dieu, pas seulement à notre dimension locale, avec les quelques frères et sœurs qui nous seraient plus proches.

Et je voudrais terminer avec cette image si glorieuse, si mystérieuse, qui nous parle de l’amour inconditionnel de Jésus pour l’église, de son regard si particulier sur elle, de son engagement qui a été jusqu’à la mort pour elle : l’Eglise, c’est l’épouse de Christ (Eph5/25). Traitons-là donc avec le plus grand respect, la plus grande considération, disons du bien d’elle et prenons-en soin car elle est ce qui est le plus cher aux yeux du Seigneur.

 

Puisse le Seigneur nous révéler davantage son cœur pour l’Eglise, nous donner son regard et sa passion pour elle, nous donner à vivre tous ces aspects avec équilibre et force.

Dieu nous bénisse ensemble

Jean-Yves Lecoq


  • Jy Lecoq
    Jean-Yves Lecoq