EDITO SEPTEMBRE 2019


Le pas de plus

champsBle

La rentrée est là avec ses changements divers : changements de classe, de collège, de collègues, de travail pour certains etc… Parfois, une peur, une hésitation ou un doute peuvent nous envahir dans ces circonstances particulières. Mais nous avons toujours un pas à franchir, il nous faut oser faire ce pas de plus qui nous fait entrer dans cette nouvelle étape.

    Il en est  de même en ce qui concerne la foi et notre marche chrétienne. La marche consiste à mettre un pied devant l’autre pour avancer. Quant à chacun d’entre nous, quel pas devons-nous faire ? 

 

  • Le pas de la conversion Mt9/9 : Mathieu a entendu l’appel de Jésus lui disant « Suis-moi » et il le suivit. Cet homme a eu ce premier pas à faire ; rien, au regard des autres, ne le prédestinait à être appelé par Jésus, mais pourtant …
  • Le pas du baptême, c’est le pas de l’engagement personnel qui suit notre conversion, ce qui vient sceller l’alliance entre nous et Lui. Y as-tu déjà pensé ?
  • Le pas du retour, c’est le pas du fils prodigue dans Luc 15, ce fils qui a tout quitté et tout dilapidé loin de son père et qui rentre en lui-même et décide de revenir à la maison. Il se lève et revient. Le père l’accueille et le restaure. 
  • Le pas de la consécration Act 2/46 c’est le pas quotidien de la persévérance dans la foi, dans la communion avec l’Eglise, dans l’écoute de la parole, dans la prière personnelle et dans la prière avec nos frères et sœurs (Act 3/1 : « Pierre et Jean montaient ensemble … ») Peut-être faudra-t-il secouer la poussière de nos pieds (Mt 10/14) pour avancer car quelque chose a alourdi notre marche, ou quelque chose nous a découragé … 

 

Peut-être faudra-t-il vérifier nos chaussures ?

 Eph 6/15 « mettez pour chaussures à vos pieds les bonnes dispositions que donne l’évangile de paix » 

 

  • Le pas de la mission quand Jésus nous ordonne  d’aller (Mt 28/19) et de faire des disciples. 
  • Le pas de foi c’est le pas de Pierre qui enjambe la barque pour aller vers Jésus en marchant sur l’eau (Mt 14/28), seulement sur l’invitation de Jésus : « Si c’est toi…Viens … » C’est aussi ce pas qu’ont fait les sacrificateurs (Josué 3/15) dans le Jourdain  et le Jourdain s’est ouvert devant le peuple. 
  • Le pas vers l’autre, vers celui qui est près de toi mais quelque chose vous éloigne dans vos cœurs. C’est le pas du pardon, de la réconciliation ;  c’est le pas des jeunes vers les aînés, des aînés vers les jeunes, c’est le pas vers celui qui est différent de toi et que tu connais si peu …
  • Le pas de plus, c’est cette marche par l’Esprit qui va au-delà de la vie naturelle, au-delà du normal. 

 

Gal 5/25    « Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit » 

La marche est ce qui nous relie au sol. La marche par l’Esprit consiste à vivre notre vie quotidienne avec le St-Esprit dans tous les domaines pratiques et concrets de nos vies. Le pas de plus, c’est aimer quelqu’un qui nous déteste, c’est dire du bien de celui qui dit du mal de nous, c’est prier quand notre chair nous attire vers autre chose, c’est louer le Seigneur alors que nous sommes dans l’épreuve, c’est servir les autres etc…Quel pas de plus devons-nous faire personnellement ?

En conclusion, j’ajouterai que le pas de plus, c’est celui que nous ferons ensemble, dans l’amour les uns pour les autres, unis dans une même vision (Phil 3/16). Seulement, là où nous en sommes, marchons d’un même pas (dans une autre traduction : « dans la même direction ») 


  • Jy Lecoq
    Jean-Yves Lecoq