EDITO JANVIER 2020


Continuons la course en 2020 ! 

solo

Connaissez-vous John Stephen Akhwari ? Ce marathonien représentait la Tanzanie lors des Jeux Olympiques de Mexico en 1968. Il se blessa gravement au genou droit en raison d’une chute au vingtième kilomètre et décida, malgré la douleur, de terminer la deuxième moitié de la course. Il termina dernier en arrivant bien longtemps après les autres.

Il expliqua ensuite pourquoi il avait décidé de ne pas abandonner : « Mon pays ne m’a pas envoyé à Mexico pour commencer la course, mais pour la finir ».

Nous aussi, dans cette année 2020 qui se présente à nous, soyons de ceux qui décident de persévérer malgré parfois quelques blessures, quelques embûches, quelques découragements. Car ce qui est le plus important dans la course chrétienne, c’est de passer la ligne d’arrivée en vainqueur. Paul, dans son épitre aux Philippiens 3/12, nous dit ceci : « Je ne prétends pas avoir déjà atteint le but ou être déjà devenu parfait. Mais je poursuis ma course pour m’efforcer d’en saisir le prix, car j’ai été moi-même saisi par Jésus-Christ. Non, frères, je ne pense pas avoir déjà obtenu le prix ; mais je fais une chose, j’oublie ce qui est derrière moi et m’efforce d’atteindre ce qui est devant moi. Ainsi, je cours vers le but afin de gagner le prix que Dieu, par Jésus-Christ, nous appelle à recevoir là-haut »

Dans cette course-là, nous pouvons tous être vainqueurs en Jésus-Christ. Nous pouvons même nous encourager mutuellement, car nous ne sommes pas en compétition les uns contre les autres. Celui qui est tombé peut se relever et repartir de plus belle, celui qui s’était égaré loin du chemin peut le retrouver sans être disqualifié, celui qui semble partir trop tard peut rattraper tout le monde …

Cette course n’est pas comme les autres, car la couronne qui nous attend est celle de la justice : 2 Tim 4/7  « j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi, désormais la couronne de justice m’est réservée »  

Alors, ma prière pour chacun de nous pour cette année, c’est que, tous ensemble, nous continuions la course, les yeux fixés sur l’objectif, sans nous laisser distraire, ni décourager, ni arrêter.

Que le Seigneur nous fortifie et nous garde en Lui comme Il nous le promet dans sa parole : « A celui qui peut vous garder de toute chute et vous faire paraître sans défaut et pleins de joie en sa glorieuse présence, au Dieu unique, notre Sauveur par Jésus-Christ notre Seigneur, soient la gloire, la grandeur, la puissance et l’autorité, depuis toujours, maintenant et pour toujours ! Amen »

Bonne année 2020 !


  • Jy Lecoq
    Jean-Yves Lecoq