EDITO NOVEMBRE 2018


Dans les mains du créateur

heartjy

Alors que le potier place son argile sur le tour, il sait déjà ce qu’il va créer de ses mains. Pourtant rien n’est encore visible aux yeux de ceux qui le regardent faire. De même, le sculpteur visualise déjà en lui-même ce qu’il va faire du bloc de pierre qui est devant lui, tandis que tous ne voient qu’un bloc de pierre sans intérêt. Notre sauveur a aussi en son cœur un projet parfait pour chacun de nous, même si, quand nous venons à lui, nous ne sommes qu’argile et encore parfois ressemblant à un bloc de pierre, loin de ressembler encore à Jésus qui nous a sauvé …

  La bible nous dit même qu’avant la fondation du monde, le créateur avait déjà formé sur nous des projets, qu’il nous connaissait et qu’il avait résolu de nous sauver (Eph1 /4-6). Cette science est trop grande pour que nous puissions la saisir (Ps 139/13-18), mais nous sommes invités à le croire et à faire confiance à notre divin potier, nous plaçant nous-mêmes sur le tour par la foi, nous laissant modeler par sa parole et son Esprit pour devenir, chaque jour un peu plus, ressemblant à Jésus (Eph 4/13).

Quelques  exemples de la Bible nous démontrent que Dieu sait à l’avance ce qu’il veut faire avec ceux qu’il appelle à lui, alors même que rien dans leur vie, au moment de leur appel,  ne correspond à la vision que Dieu a pour eux :

  • Moïse était un homme plein de craintes, de doutes, de manque de confiance en lui quand Dieu l’a appelé pour devenir le libérateur d’Israël (Exode 3/11 : qui suis-je pour aller vers Pharaon.. ?)
  • Jacob était , comme son nom l’indique, un trompeur, mais Dieu va faire de lui un prince de Dieu(Israël)Gen 32/28 et Dieu le savait avant que cela ne soit visible aux yeux de quiconque
  • Saul de Tarse, qui deviendra Paul, l’apôtre, n’était qu’un persécuteur des chrétiens lorsque Jésus  l’a rencontré, mais Dieu savait déjà ce qu’il voulait faire avec lui (Act 9/15)
  • Simon, le pêcheur de poissons , allait devenir Pierre , le pêcheur d’hommes (Marc 1/17) et Jésus le savait alors que Simon n’avait pas encore commencé à le suivre …

On pourrait citer d’autres exemples mais, ce qui nous importe maintenant est de savoir que pour chacun de nous, Jésus a une destinée glorieuse qui nous attend.  Notre responsabilité étant d’y entrer au travers de notre foi, de notre obéissance à son appel, de notre persévérance , afin que le Seigneur puisse faire de nous ce vase d’honneur, mis à part, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre ( 2 Tm 2/21)

Offrons-nous nous-mêmes à ce potier plein d’amour, qui nous façonne avec patience. N’oublions pas que nous ne sommes que l’argile, mais que nous portons en nous ce trésor inestimable de sa présence, de son amour et de sa lumière  (2 Cor 4/7)

Que Dieu nous bénisse les uns et les autres


  • Jy Lecoq
    Jean-Yves Lecoq